dimanche 2 octobre 2016

Dimanche 18 mars 2007 : Larchant – Poligny.

Nous avons passé la nuit au camping de Boulancourt.

A 9h, je débute une marche sur le GR 13, traversant le village de Larchant.
L’église Saint-Mathurin, du XIIe siècle, est mutilée. La nef et la haute tour sont en ruine alors que le chœur gothique est toujours utilisé comme église.


Je quitte le village par un chemin sableux sous une pinède. Après être passé devant un centre équestre, j’entre en forêt. Des pancartes « non à l’expropriation », ponctuent le parcours : opposition de propriétaires forestiers privés à une expropriation dont je ne connais pas le motif.


Le GR 13 quitte le parc naturel régional.
Le sentier se dirige vers un amas rocheux qu’il contourne, la roche du Paradis. Il traverse ensuite un autre chaos, le mont Sarrasin : circonvolutions et passages parfois acrobatiques sous les rochers.



Le GR débouche dans le village du Puiselet. Peu après il rejoint à nouveau la forêt qu’il arpente par un escalier en rondins. Il côtoie un site d’escalade puis un parcours sportif avant d’arriver au panneau d’agglomération à l’entrée de Saint-Pierre-lès-Nemours.
Le sentier effectue encore un parcours forestier au milieu des rochers Gréau (massif aux portes de Nemours). Un chien m’accompagne pendant un moment. Les circonvolutions dans les rochers font que je tourne en rond. Je repars en sens inverse et je ressens une impression de « déjà vu » devant le panneau de St-Pierre. Alors, par la route, je rejoins Viviane et Oscar près de l’église où nous avions rendez-vous.
Il pleut maintenant. Nous repartons nous installer à l’entrée de l’agglomération, sous les arbres, pour manger dans le camping-car.

Par la suite, nous traversons Nemours en voiture, suivant en cela  le tracé du GR 13.
La capitale historique du Gâtinais était Château-Landon. Par la suite, les deux « capitales » sont devenues Montargis (pour le Gâtinais orléanais) et Nemours (pour le Gâtinais français).
Nemours est une belle ville avec son château d’origine du XIIe siècle, ses lavoirs et ses ruelles. Nous traversons le pont sur le Loing, et Viviane me dépose à la sortie de la ville, rive droite, à l’entrée de la forêt communale de Nemours. Il pleut toujours légèrement.
Le GR 13 serpente à nouveau dans des rochers. Des arbres calcinés témoignent des vestiges d’un incendie. Le sentier traverse un nouveau chaos rocheux jusqu’à rejoindre le « chemin de Nemours à Poligny » où il parcourt un taillis de jeunes bouleaux.
J’atteins à 17h15 Poligny, un village à l’orée de la forêt. C’est vers l’église que je retrouve Viviane.

Nous cherchons un endroit pour la nuit. Nous nous installons au bord du canal, près de l’entrée d’un camping encore fermé, à Bagneaux-sur-Loing.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire